Felicitas Bergmann

Felicitas Bergmann

mezzo-soprano



Cliquer sur les images

Felicitas Bergmann

mezzo-soprano

Dans le cadre de sa formation musicale à la Hochschule der Künste Berlin, Felicitas Bergmann fait d’abord des études de violon, avant de se concentrer entièrement au chant avec la cantatrice Bella Jasper de la Deutsche Oper Berlin. Très vite, elle s’est produite dans de nombreux concerts, dans des enregistrements radiophoniques de musique romantique allemande. Elle a travaille son répertoire d’opéra avec Renata Scotto et approfondi ses connaissances du Lied avec Christa Ludwig.

En 1991, Felicitas Bergmann s’est installée en France, où elle a poursuivi des activités de concert internationales : elle donne des récitals, chante dans des oratorios, des concerts d’opéra (Mozartsaal à Vienne), de musique romantique et contemporaine, dans des lieux comme le Musée d’Orsay à Paris, en directe sur France Musique ou comme récitante avec Noël Lee dans la Ballade vom Heidenknaben de Schumann.

Elle se produit dans le rôle du Phèdre à l’Opéra de Vichy dans le Syllabaire pour Phèdre de Maurice Ohana. Un CD de cette production sous la direction de Roland Hayrabédian obtient d’excellentes critiques. Elle interprète Didon (Didon et Enée, de Purcell) avec l’Orchestre des pays de Savoie et chante en France, Allemagne et au Théâtre de la Monnaie l’alto solo de la Petite Messe Solennelle de Rossini.

Felicitas Bergmann a créé différentes oeuvres de compositeurs contemporains qui en partie ont fait l’objet d’enregistrements sur CD.

Depuis de nombreuses années Felicitas Bergmann s’intéresse aux compositrices, telles que Fanny Hensel, Clara Schumann, Johanna Kinkel et beaucoup d’autres et, dans ses récitals, elle intègre régulièrement leurs oeuvres souvent oubliées ou négligées.