Brigitte Balleys

Brigitte Balleys

mezzo-soprano



Cliquer sur les images

Brigitte Balleys née en Valais, gagne le Concours Benson & Hedges à Londres, où elle est nommée meilleure interprète de Lieder. En 1987, elle débute au Staatsoper de Vienne, sous la direction d’Erich Leinsdorf, dans le rôle de ‘Cherubino’, qu’elle reprendra, par la suite, à l’Opéra de Zürich, sous la direction de Nicolaus Harnoncourt et à Liège, entre autres. Avec Claudio Abbado, elle chante ‘Fierrabras’ aux Wiener Festwochen.

Elle incarne ‘Ottavia’ (L’Incorona-zione di Poppea) au Festival de Spoleto à Charleston (USA), où la critique la compare à la Callas dans Médée (Washington Post). Elle chante ‘Octavian’ (Der Rosenkavalier) en Allemagne, en Suisse et en France. En 1991, Brigitte Balleys interpète sous la direction de Jesus Lopez Cobos, Le Cornet de Frank Martin à Lausanne et à Strasbourg, qu’elle enregistre pas la suite avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne. Le disque recevra le Prix ‘Choc de la Musique.’ Elle débute au Festival de Salzbourg avec le Requiem de Mozart, sous la conduite de Michel Tilson Thomas.

La rencontre avec Vladimir Ashkenazy en 1991 entraîne une collaboration intense. Elle chante avec lui Les Béatitudes de César Franck, An die Freude de Max Reger, la 3ème Symphoy de Mahler et la 1ère Symphony de Scriabine, les Sieben frühe Lieder et les Altenberglieder de Berg. Elle a enregistré Judith, La Danse des Morts, et des mélodies de Honegger.